L’interdiction de vapoter en France dans certains lieux publics est régie par la Loi Santé. Contrairement aux idées reçues, le vapotage n’est pas forcéement interdit là ou il est interdit de fumer. Dans cet article, nous vous éclairons.

où vapoter est interdit

Les lieux qui accueillent des mineurs. En toute logique, l’interdiction de vapoter s’applique en France dans les écoles et les lieux publics qui accueillent, forment et hébergent des mineurs.

Les transports en communs. On ne peut pas vapoter dans le bus, le tramway, le métro, l’avion et le train. À noter qu’on peut vaper dans le hall d’un aéroport, mais pas sur le quai d’un gare. En effet, des vapoteurs se sont déjà vus verbalisés par des contrôleurs de la SCNF.

Les open spaces. Autrement dit, les lieux de travail couverts et fermés. L’interdiction de vapoter s’étend donc aux bureaux collectifs et les salles de réunion.

 

Où vapoter est autorisé

Les lieux qui accueillent du public. En effet, il n’existe pas d’interdiction de vapoter dans les bars, les restaurants, les hôtels, les administrations et les hôpitaux, les parcs… Malgré tout, nous vous recommandons de faire preuve de savoir-vivre et de vous assurer que cela ne dérange pas votre entourage.

Certains lieux au travail. Soulignons que si le vapotage est interdit dans les open spaces, il reste autorisé dans certains autres lieux. Ainsi, vous pouvez vapotez dans un bureau individuel fermé, les couloirs, les salles de pause, autour de la machine à café, les toilettes où encore les vestiaires. Encore une fois, assurez vous que vos collègues ne voient pas d’inconvénient à ce que vous utilisiez votre cigarette électronique.

Attention au règlements intérieurs. Bien que le vapotage soit autorisé dans ces lieux, il se peut qu’un arrêté municipal ou un réglement intérieur l’interdise. Cela doit indiquer par affichage.