Lorsqu’on est vapoteur, on peut avoir des problèmes de fuites, glouglous, ou remontées de e-liquide avec sa cigarette électronique. Rassurez-vous, ces problèmes ne viennent pas forcément d’un matériel défectueux. Dans cet article nous faisons le point sur les causes, et les solutions pour remédier à ces tracas.

fuittes, gloulous… Comment en venir à bout

On ne vape pas comme on fume

Quand on commence à vapoter, on a tendance à tirer sur sa cigarette électronique comme sur une cigarette fumée. En réalité, on ne vape pas comme on fume. Un tirage trop fort et trop rapide sur votre vapoteuse peut engendrer des remontées eliquide dans la cheminée de votre réservoir (clearomiseur). De ce fait, on peut faire face à des projections de goutelettes, glouglous ou fuites par l’embout buccale (drip-tip).

Afin de mettre fin à ces désagréments, vapotez de manière plus lente et plus espacée que sur une cigarette de tabac. Nous vous recommandons de compter environ 3 secondes lorsque vous tirez sur votre ecigarette, et d’espacer chaque taffe d’environ 10 secondes. Ainsi, le coton présent dans votre résistance s’imbibera correctement du e-liquide présent dans votre clearomiseur.

 

Une cigarette électronique mal réglée

Les fuites peuvent être la cause d’une mauvaise vaporisation du eliquide, dûe à une puissance (watt) trop basse selon le modèle, la valeur (Ohm) de résistance qu’on utilise. De même que si l’on règle les watts au delà de la puissance recommandée pour la résistance utilisée, on risque cramer cette dernière.

En règle générale, les fabricants mentionnent directement sur les résistances ou leurs emballages la puissance recommandée. À savoir qu’il existe également des batteries qui adapteront automatiquement les watt en fonction de la résistance utilisée.

 

Une résistance usagée

Quand on inhale la vapeur, celle-ci passe par la cheminée du clearomiseur. De ce fait, il est normal qu’un peu de condensation reste le long des parois de celle-ci. En effet, en refroidissant la condensation se transforme en gouttelettes.

Afin d’éviter que ces goutelettes ne coulent par votre drip-tip (embout buccale), nous vous recommandons d’essuyez régulièrement la cheminée de votre réservoir à l’aide d’un mouchoir en papier.

 

La condensation

Quand on inhale la vapeur, celle-ci passe par la cheminée du clearomiseur. De ce fait, il est normal qu’un peu de condensation reste le long des parois de celle-ci. En effet, en refroidissant la condensation se transforme en gouttelettes.

Afin d’éviter que ces goutelettes ne coulent par votre drip-tip (embout buccale), nous vous recommandons d’essuyez régulièrement la cheminée de votre réservoir à l’aide d’un mouchoir en papier.

 

Un e-liquide incompatible avec le matériel

Il est important de vérifier que le taux de PG/VG est compatible avec le modèle de réservoir qu’on utilise. Par exemple, vous aurez des fuites si vous utilisez un clearomiseur dédié à l’inhalation directe, avec un eliquide dont le pourcentage de PG (propylène glycol) est élevé.  De même que si vous utilisez un clearomiseur plus classique, éviter les eliquides à forte teneur en VG (glycérine végétale). En effet, le liquide sera trop gras et le coton de vos résistances auront du mal à s’imbiber correctement.

Pour se faire, nous vous recommandons de vapoter des eliquides dont la teneur en PG est de maximum 50% si vous utilisez un clearomiseur à inhalation directe. Pour les réservoirs standards, on peut éventuellement vapoter un eliquide à maximum 60% de VG.

 

L’étanchéité des joints

En raison de joints d’étanchéité abimés, on peut constater des fuites sur le réservoir. En effet, la chaleur dégagée par la résistance de votre cigarette électronique peut les dilater et les rendre moins étanches. Aussi, un mauvais assemblage de votre clearomiseur peut créer des fuites.

Pour se faire, veillez à bien assembler tous les éléments (base airflow, joints, résistances, cuve, top-cap, drip-tip). Si vos joints sont abimés, vous en trouverez dans l’emballage de votre réservoir.