Bon nombre de vapoteurs se sont déjà posés la question : quel est le meilleur e-liquide? En tant que fabricant, nous sommes tentés de vous répondre un liquide Smart Liquid… Mais soyons objectifs, les critères pour définir le meilleur e-liquide reposent surtout sur des ressentis subjectifs.

Quels critères pour choisir un e-liquide?

La bonne saveur

Fumer, aussi nocif que ce soit, reste un plaisir. En effet, le plaisir de partager une pause clope avec ses collègue, la bonne cigarette qui clôture un bon repas, ou encore celle qui nous accompagne lors d’un apéritif… Bref, fumer est un plaisir (qui tue), et à ce titre, il est primordial lorsque l’on vape, de prendre au moins autant de plaisir avec la cigarette électronique. Et vous savez quoi? C’est même possible d’en prendre plus grâce aux nombreuses saveurs qui existent sur le marché. Certains préféreront une saveur « tabac » dite « classique », d’autres fruitée, gourmande… Un seul mot d’ordre : le plaisir. Et si vous sentez une certaine lassitude, variez les saveurs et restez loin du tabac!

Le bon taux de nicotine

N’ayez pas peur de la nicotine. La nicotine présente dans les e-liquides pour cigarette électronique est la même que celle utilisée dans les gommes à mâcher nicotinique, les patchs, spray etc… Plus de deux français sur trois pensent qu’elle est cancérigène : c’est totalement faux. Elle n’est à l’origine d’aucune maladie. On ne le dira jamais assez, c’est la combustion qui tue dans le tabac. 

Pour prendre du plaisir à vapoter, avoir le bon taux de nicotine compte autant que la bonne saveur. Ce n’est pas parce que vous avez des ami(e)s qui ont réussi à arrêter avec du 6mg/ml que ce sera le cas pour vous. Chaque fumeur est différent, de ce fait, chaque vapoteur l’est également. Dans le e liquide la nicotine va vous procurer un hit (passage en gorge) plus ou moins prononcé. Idéalement, il vous faudrait retrouver un hit similaire à celui que vous avez lorsque vous fumez. Et rappelez-vous de faire la différence entre sevrage tabagique, et sevrage nicotinique, chaque chose en son temps.

La bonne composition

La plupart des e-liquides sont composés de propylène glycol, glycérine végétale, arômes et nicotine. Ils peuvent également contenir de l’eau, de l’alcool ethylique, et des additifs alimentaires. En fonction du matériel que vous utilisez, veillez à consommer un eliquide compatible avec votre réservoir. En effet, sur certains modèle de clearomiseur, une trop forte teneur en propylène glycol peut entrainer des fuites. À l’inverse, un taux de glycérine végétale trop élevé peut empêcher la bonne hydratation de vos résistances, et dans ce cas, les cramer trop rapidement.

L’alcool dans le e-liquide peut faire peur. Pourtant, il n’y a pas d’effet physiologique avéré dû à son inhalation dans les eliquides. Sa température d’ébulition est relativement basse (78°C), ce qui, lorsque vous actionnerez le bouton de votre cigarette électronique, entrainera sa totale vaporisation. Effectivement, on estime qu’il faut environ 200°C pour vaporiser un e-liquide. Toutefois, si pour des raisons médicales, religieuses ou autres, le vapoteur s’interdit toute consommation, alors il faut privilégier un e-liquide sans ce support. 

Les additifs alimentaires eux, ne sont pas tous dangereux pour la santé. Il faut utiliser ceux qui ne présentent pas, voire peu de danger (exemple le menthol), et pour ces derniers, les utiliser avec parcimonie: tout est une question de sélection et de dosage.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

[row_inner_3] [col_inner_3 span__sm= »12″]

Un e-liquide made in France

Cocorico! Oui, nous vous conseillons vivement de vapoter français. Pourquoi? Parce que la France est sûrement le pays qui règlemente le mieux le secteur du e-liquide en matière de composition. Par ailleurs, la France est le seul pays au monde, à avoir établi des critères de fabrication pour les e-liquides : la norme AFNOR. Cette norme limite la présence de substances controversées, exclue certaines molécules et est redigée pour garantir la sécurité du consommateur. Bien que pour les fabricants l’obtention de la certification AFNOR représente un coût élevé, la plupart y sont conformes. C’est à dire qu’ils respectent son cahier des charges lors de l’élaboration d’un e-liquide. C’est d’ailleurs le cas pour les e-liquides Smart Liquid.

[/col_inner_3] [/row_inner_3]